Franç-aide

Forum d'aide et de soutien pour réussir ses exercices de français, pour tous les niveaux ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Commentaire urgent

Aller en bas 
AuteurMessage
Tom75
Invité



MessageSujet: Commentaire urgent   Ven 27 Fév - 19:34

Bonjour je suis nouveau sur ce site je m'appelle Tom75,

J'ai un commentaire a faire j'ai déjà fais l'introduction qui est au brouillon je n'ai malheureusement pas de scanner pour l'envoyer.
Bon bref voici le sujet de mon commentaire (ci dessous) il me manque juste un plan pour le sujet qui a une problématique voir pièce jointe.

Je dois faire un commentaire avant la rentrée pour problématique :Quels sont les ressorts et les fonctions du comique dans ce texte ?

ce texte= dispute de Marivaux scène 9
(voir ci dessous):
SCÈNE IX

ÉGLÉ, ADINE

ÉGLÉ

Mais que vois-je ? Encore une autre personne !

ADINE

Ah ! Ah ! Qu'est-ce que c'est que ce nouvel objet-ci ? Elle avance.

ÉGLÉ

Elle me considère avec attention, mais elle ne m'admire point, ce n'est pas là un Azor. (Elle se regarde dans un miroir.) C'est encore moins une Églé... Je crois pourtant qu'elle se compare.

ADINE

Je ne sais que penser de cette figure-là, je ne sais ce qui lui manque, elle a quelque chose d'insipide.

ÉGLÉ

Elle est d'une espèce qui ne me revient point.

ADINE

A-t-elle un langage ?... Voyons... Êtes-vous une personne ?

ÉGLÉ

Oui assurément, et très personne.

ADINE

Eh bien, n'avez-vous rien à me dire ?

ÉGLÉ

Non, d'ordinaire on me prévient, c'est à moi qu'on parle.

ADINE

Mais vous n'êtes pas charmée de moi ?

ÉGLÉ

De vous ? C'est moi qui charme les autres.

ADINE

Quoi ! Vous n'êtes pas bien aise de me voir ?

ÉGLÉ

Hélas ! Ni bien aise ni fâchée, qu'est-ce que cela me fait ?

ADINE

Voilà qui est particulier ! Vous me considérez, je me montre, et vous ne sentez rien ? C'est que vous regardez ailleurs ; contemplez-moi un peu attentivement, là, comment me trouvez-vous ?

ÉGLÉ

Mais qu'est-ce que c'est que vous ? Est-il question de vous ? Je vous dis que c'est d'abord moi qu'on voit, moi qu'on informe de ce qu'on pense, voilà comme cela se pratique, et vous voulez que ce soit moi qui vous contemple pendant que je suis présente !

ADINE

Sans doute, c'est la plus belle à attendre qu'on la remarque et qu'on s'étonne.

ÉGLÉ

Eh bien, étonnez-vous donc !

ADINE

Vous ne m'entendez donc pas ? On vous dit que c'est à la plus belle à attendre.

ÉGLÉ

On vous répond qu'elle attend.

ADINE

Mais si ce n'est pas moi, où est-elle ? Je suis pourtant l'admiration de trois personne qui habitent dans le monde.

ÉGLÉ

Je ne connais pas vos personnes, mais je sais qu'il y en a trois que je ravis et qui me traitent de merveille.

ADINE

Et moi je sais que je suis si belle, si belle, que je me charme moi-même toutes les fois que je me regarde, voyez ce que c'est.

ÉGLÉ

Que me contez-vous-là ? Je ne me considère jamais que je ne sois enchantée, moi qui vous parle.

ADINE

Enchantée ? Il est vrai que vous êtes passable, et même assez gentille, je vous rends justice, je ne suis pas comme vous.

ÉGLÉ, à part.

Je la battrais de bon cœur avec sa justice.

ADINE

Mais de croire que vous pouvez entrer en dispute avec moi, c'est se moquer, il n'y a qu'à voir.

ÉGLÉ

Mais c'est aussi en voyant que je vous trouve assez laide.

ADINE

Bon, c'est que vous me portez envie, et que vous vous empêchez de me trouver belle.

ÉGLÉ

Il n'y a que votre visage qui m'en empêche.

ADINE

Mon visage ! Oh ! Je n'en suis pas en peine car je l'ai vu, allez demander ce qu'il en est aux eaux du ruisseau qui coule, demandez-le à Mesrin qui m'adore.

ÉGLÉ

Les eaux du ruisseau, qui se moquent de vous, m'apprendront qu'il n'y a rien de si beau que moi, et elles me l'ont déjà appris, je ne sais ce qu'un Mesrin, mais il ne vous regarderait point s'il me voyait ; j'ai un Azor qui vaut mieux que lui, un Azor que j'aime, qui est presque aussi admirable que moi, et qui dit que je suis sa vie ; vous n'êtes la vie de personne, vous ; et puis j'ai un miroir qui achève de me confirmer tout ce que mon Azor et le ruisseau assurent ; y a-t-il rien de plus fort ?

ADINE, en riant.

Un miroir ? Vous avez aussi un miroir ? Eh ! À quoi vous sert-il ? À vous regarder ? Ah ! Ah ! Ah !

ÉGLÉ

Ah ! Ah ! Ah !... N'ai-je point deviné qu'elle me déplairait ?

ADINE, en riant.

Tenez, en voilà un meilleur, venez apprendre à vous connaître et à vous taire.



J'ai déja fait l'introduction mais je n'arrive pas pour le plan aidez moi svp.

En espérant une réponse de votre part je vous souhaite bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
 
Commentaire urgent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commentaire de l'article 34 de la constitution
» BATTINI Capitaine) Demande de renseignements URGENT
» Rédiger un commentaire composé au lycée
» ensa marrakesh ou mpsi (urgent)
» Commentaire rédaction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Franç-aide :: Accueil :: Présentation-
Sauter vers: